Itinéraire d’un Groupe Eurosceptique

l’ENL Europe des Nations et des Libertés

Tout a commencé aux élections européennes de mai 2014 par la création d’un premier groupe politique: l’AEL ( Alliance Européenne pour la Liberté) autour d’un petit noyau: Marine Le Pen (FN) , Matteo Salvini ( Lega del Norte)et Gert Wilders(PVV = Parti néerlandais pour la liberté).

Peu nombreux parce qu’ils n’avaient pas voulu intégrer dans leur groupe des partis «trop sulfureux», ils siègent d’abord sous l’étiquette «Non Inscrits». Marine parlemente avec Nigel Farage ( Gde Bretagne) de l’UKIP , mais celui-ci décline ses propositions et fonde son propre groupe: l’ELDD ( Europe de la Liberté et de la Démocratie Directe); l’UKIP est actuellement dirigé par Gerard Batten après la démission de Nigel Farage.

En Octobre 2014, l’AEL devient le MENL ( Mouvement pour l’Europe des Nations et des Libertés) qui va devenir en Juin 2015 l’ENL ( l’Europe des Nations et des Libertés). On peut se poser la question de savoir pourquoi ces 3 changements de noms en si peu de temps? Je n’ai pas de réponse précise à cette question ( je la poserai à nos orateurs lors de leur venue dans l’Allier pendant la campagne), mais quand j’observe la stratégie politique du groupe je constate qu’il cherche à ratisser large, comme on dit, pour obtenir un maximum de conscensus donc des députés tous horizons, à condition qu’ils soient «respectables». Le FN /RN a donné l’exemple en faisant du ménage dans son propre parti.

Ce groupe a fini par s’entendre sur un sigle le moins réducteur possible pour attirer d’autres députés; cette stratégie a été payante puisque d’autres partis et d’autres membres de partis souverainistes se sont joints à l’ENL:

Le Vlam Belang flamand au complet a rejoint le groupe , puis une députée exclue de l’UKIP : Janice Atkinson et 2 adhérents du KNP( Kongres Newef Prawicy = congrès de la nouvelle droite ) parti libéral conservateur polonais actuellement dirigé par Mikal Marusik depuis 2015.

En 2016 Marcus Pretzell de l’AFD( Alternative Pour l’Allemagne actuellement dirigé par Alice Weidel et Alexander Gauland) a rejoint lui aussi le groupe, ainsi que 2 députés italiens transfuges de l’ELDD.

D’autres encore ont été remplacés suite aux élections législatives: France Jamet a remplacé Louis Aliot et Christelle Lechevalier, Marine Le Pen .

L’ENL comprend en tout 34 députés européens, dont 15 sont Français, c’est le plus petit groupe du parlement. Pour constituer un groupe, il faut un minimum de 25 députés issus de 7 états membres; les députés siègent non en fonction de leur nationalité mais de leurs mouvances politiques.

Voici la liste nominative par région de nos députés ENL

Nord Ouest : Nicolas Bay, Christelle Lechevalier Steeve Briois Mylène Troszczynski

Ouest : Gilles Lebreton

Sud Est : Marie- Christine Arnautu, Dominique Martin

Est : Jean -François Jalkh, Dominique Bilde

Sud Ouest : Jacques Colombier, France Jamet, Jöelle Mélin

Ile de France : Jean -Luc Schaffhauser Marie-Christine Boutonnet

Massif Central Philippe Loiseau

Force est de constater que le petit nombre de députés de ce groupe ne permet pas pour le moment d’infléchir de façon efficace les décisions prises au Parlement. Il est donc indispensable qu’en mai 2019, ns soyons tous convaincus d’aller voter afin de leur donner une marge de manœuvre plus importante.

MJ Conte

Lien Permanent pour cet article : http://vrbm.poweredbyclear.com/flexshare/vrbm/?page_id=10044