«

»

Nov 16

Le monument aux morts de Vichy

Monumentauxmorts

Comme pour tous les autres monuments aux morts, l’Etat français, les villes préfectorales, puis toutes les communes ont dû céder aux pressions des démobilisés, et des familles en général. Les chiffres du bilan de la Grande Guerre étaient tels (1,4 millions de morts, 3 millions de blessés) que le témoignage de la reconnaissance nationale s’est immédiatement imposé. Ces tombes symboliques offraient aux familles l’opportunité de se recueillir, de faire leur deuil , en l’absence de sépulture individuelle; car peu d’entre elles avaient eu la possibilité de rapatrier les dépouilles de leurs défunts ( identification des corps difficile, manque de moyens financiers).

Vichy possède 2 types de monuments aux morts: 2 monuments aux morts funéraires , érigés à l’intérieur du cimetière et 2 monuments aux morts patriotiques , érigés en espace urbain; celui du square Albert 1er rend hommage au roi de de la Belgique , pays allié qui a beaucoup souffert pendant les 2 guerres; et celui du square du général Leclerc, qui est dédié à tous les morts de la Grande Guerre . Dans ce second type de monuments, les morts deviennent alors des héros sacrés. Les auteurs Paul Roussel, puis Charles Plas, et l’architecte Delmeule ont travaillé le bronze et ont crée une fresque s’inspirant de l’oeuvre de Rude qui orne l’une des faces de l’arc de triomphe de Paris; et ils l’ont baptisée:«Aux Héros». Tous les corps d’armée volent au combat sous le commandement d’une femme représentant la Victoire; les mouvements sont d’un réalisme saisissant , viril . Le monument est surmonté par la statue d’un légionnaire romain, corps d’armée de l’Empire Romain (célèbre pour son courage et sa stratégie de combat) , qui semble superviser tout cela.

La construction de ce monument prévue en 1919 , n’a été commencée qu’en 1925, a été interrompue, puis reprise en 1927 ( désaccord entre la municipalité et les artistes, mauvaise gestion des budgets etc). plusieurs sculpteurs se sont succédé; lorsque le président Lebrun vient à Vichy en 1933, il dépose une gerbe devant un monument…inachevé! Ce n’est que le 11 novembre 1935, que la maire Pierre Victor Léger peut enfin inaugurer le monument , dans une atmosphère politique peu sereine.

A l’heure actuelle on assiste à un retour de flamme pour ces monuments parce que le XXI ième siècle naissant prend conscience que le siècle précédent est né de la Grande Guerre et avec elle, et qu’elle a façonné les hommes dans la douleur .

Marie-José Conte 12 novembre 2014

Lien Permanent pour cet article : http://vrbm.poweredbyclear.com/flexshare/vrbm/?p=959