«

»

Jan 21

L’homme qui parle au peuple Américain

Discours d’investiture de Donald Trump

Déjà au moment de la prestation de serment, il y eut quelques sifflements , et encore quelques uns au moment de son discours…. Puis il a souri et a fait le geste du pouce en l’air, geste à la fois familier et symbolique, celui des empereurs romains quand ils voulaient s’adresser au peuple et à cet instant précis, il en avait la stature et le silence s’est fait, non un silence hostile, mais un silence attentif.

Après les remerciements d’usage, ce sont les phrases de sa campagne qui sont revenues: l’Homme n’a pas changé, il s’est affiné et affirmé.

Je ferme les yeux et c’est Marine que j’entends, le 7 mai 2017 dans son QG de campagne du Fg Saint Honoré.

Voici quelques phrases que j’ai grappillées:

Je n’ai pas fait seulement un serment d’allégeance à la constitution américaine , mais j’ai fait un serment d’allégeance à tous les Américains: we are one Nation ( nous sommes un peuple uni); il avait affirmé au début: nous rendons le pouvoir au Peuple . N’est-ce pas le slogan de campagne de Marine ?

Cela se traduit par du travail pour tous les Américains (quelle que soit leur couleur de peau, à partir du moment où ils sont patriotes) le rapatriement des usines, la fin des gangs, de la circulation de la drogue, d’un système éducatif, financé, certes mais qui n’enseigne rien ( et chez nous, il enseigne quelque chose?), fin de l’assistanat (chez nous la gauche propose un revenu universel! Elle est pas belle la flemme?): l’Amérique se remet au travail pour gagner. Les traités commerciaux, le fisc, l’immigration, tout ira dans ce sens. Et il conseille à chaque pays d’en faire autant.

Nous avons défendu des frontières d’autres pays, mais pas les nôtres (et combien coûte le Mali au contribuable français, pour ne citer que ce seul pays?)….En Allemagne le terroriste du Marché de Noël à Berlin a traversé je ne sais combien de frontières en bus ou en train, sans être inquiété! Et quand Marine propose de fermer nos frontières, elle est accusée de xénophobie! Peut-être que si par malheur le fils ou la fille d’un politicien ou d’un journaliste se faisait assassiner par un de ces terroristes nomades, ils verraient les choses autrement….et encore ce n’est pas sûr! Ils ont l’idéologie chevillée au corps aussi sûrement que Charlie, la caricature !

Mais Trump s’il est favorable au protectionnisme économique, accepte la collaboration du monde libre pour lutter contre le terrorisme et c’est au prix de toutes ces nouvelles orientations que l’Amérique retrouvera sa fierté, sa prospérité et sa grandeur.

Les sifflets ont été coupés (c’est le cas de le dire!) et c’est une ovation qui a répondu à ces paroles musclées, certes, mais sobres et dignes.

À quand la France souveraine? J’en ai assez d’en rêver, je la veux.

Le 7 mai 2017 au soir.

Marie-José Conte

Lien Permanent pour cet article : http://vrbm.poweredbyclear.com/flexshare/vrbm/?p=6247