«

»

Mai 04

Refondation de l’école

logo-Racine-web8Comment acheter un électorat récalcitrant

Ce qui a frappé tous les auditeurs de ce Colloque sur la Refondation de l’École , c’est l’énorme décalage entre les chiffres annoncés par les gourous de l’éducation qui pratiquent l’incantation avec un art consommé et la situation que vivent les élèves, leurs parents et leurs professeurs : les 47 000 nouveaux postes dont le ministère se gargarise, sont étalés sur 4 ans; beaucoup de ces postes sont pourvus par des professeurs affectés à la formation des enseignants anciens et nouveaux , et ne sont donc pas sur le terrain: le problème du remplacement des enseignants absents s’aggrave, surtout dans les lycées où la démographie est importante.

Comme cela a toujours existé: un fort pourcentage de postes mis au concours ( 19% cette année ) ne sont pas pourvus, les crédits sont affectés ailleurs… Je me suis toujours demandée pourquoi ils n’étaient pas pourvus? Les futurs enseignants n’auraient -ils donc pas le niveau requis ? Pourtant les rectorats ne craignent pas de les embaucher comme vacataires et les inspecteurs jugent souvent leur travail satisfaisant… Quand ils ne vont pas chercher de nouveaux «remplaçants » à Pole Emploi!!

Encore un beau coup de «com», c’est la botte secrète de ce gouvernement!

Quant à la réforme des rythmes scolaires qui a été au départ approuvée par tous les partenaires de l’école , elle continue à cristalliser toutes les crispations tant son application dans de nombreuses écoles laisse à désirer, quand par hasard elle n’est pas nuisible, car elle coûte souvent de l’argent à la commune . Comme l’a dit avec humour une des responsables des associations de parents d’élèves sur le plateau de C dans l’air mardi 3 mai 2016: « nous voulons la réussite de nos enfants , pas du macramé» !

L’École va mieux, je le sens bien…

Fanfaronne F Hollande, il est bien le seul et il doit avoir le nez bouché!! Car la Refondation de l’école n’a pas eu lieu , seulement sa mise en scène! La réforme du Collège, sera mise en application à la rentrée 2016, elle est rejetée par la majorité des enseignants qui y voient un détournement de leur mission fondamentale, la transmission des savoirs au profit du vivre ensemble en s’amusant....

25% des élèves arrivent au collège en difficultés et 15% sont en difficultés majeures : cette situation ne ne fera qu’empirer tant que la priorité réelle ne sera pas : lire , écrire, compter et rien d’autre.

Par contre le niveau de vie des instituteurs va s’améliorer, avec une prime ( non intégrée dans le salaire, donc non intégrée dans la pension de retraite) de 800 euros, beau coup de pub avant les élections !!

Mais quel est donc le prix d’une voix?

 

Marie-José Conte

SD du Collectif Racine

Les Enseignants Patriotes

 

Lien Permanent pour cet article : http://vrbm.poweredbyclear.com/flexshare/vrbm/?p=4498