«

»

Avr 22

En Espagne on taxe le soleil !

Solaranlage auf einem Hausdach unter dem strahlend blauen Himmel

La “dette” justifie tout !

Nous avons vu qu’à Vichy la baisse de consommation d’électricité avait entraîné un manque à gagner pour la ville, celle-ci avait augmenté le taux de sa taxe.

Nous avons aussi vu que la baisse de la consommation d’eau des vichyssois avait entraîné une augmentation de l’abonnement.

Il faut être particulièrement crétin pour ne pas penser que si la population venait en majorité à la voiture électrique l’état ne mettrait pas un impôt sur ce mode locomotion, imposition qui compenserait le manque à gagner de la taxe sur les produits pétroliers.

En Espagne il vient de se produire la même chose. Les espagnols produisent eux même leur courant nécessaire au moyen de panneaux solaires, entraînant un manque à gagner pour les producteurs d’électricité et l’état.

Le gouvernement espagnol a justifié sa volonté d’une «taxe soleil» par la volonté de faire participer tout le monde . Selon le ministre de l’Énergie, chaque personne qui utilise une partie du réseau électrique doit contribuer au maintien de celui ci et donc, participer à l‘effacement progressif de la dette par une redevance. Le texte explique alors qu’un citoyen qui «ne se relie pas au réseau électrique, n’aura rien à verser.» Or, aujourd’hui, l’utilisation du réseau reste, à de rares exceptions près, indispensable. Face à la fronde, le gouvernement a finalement libéré de cette taxe «les petits consommateurs» (puissance contractée inférieure à 10KW .

Lien Permanent pour cet article : http://vrbm.poweredbyclear.com/flexshare/vrbm/?p=4372