«

»

Nov 14

Plan climat, en Allier.

Station météo de Vichy-Charmeil en 2005

Nous ne parlerons pas du climat à l’échelle de la planète, qui est réglé principalement par les paramètres astronomique de la Terre, Milankovic en a démontré les mécanismes (voir la vidéo sur le site), ici nous parlerons du climat à l’échelle d’une ville, d’une agglomération. Ayant travaillé pendant 35 ans sur le climat de l’Allier et produit l’Atlas Agroclimatique du Bourbonnais, je pense pouvoir donner un avis.

Chacun se rend compte que les agglomérations sont plus chaudes que les espaces alentours non urbanisés. Ainsi la température moyenne à Vichy intra-muros est d’environ 2°C plus élevée que sur l’aérodrome de Vichy-Charmeil. Le mécanisme est simple la ville accumule dans la journée la chaleur qu’elle restitue la nuit. Les bâtiments, les surfaces goudronnées absorbent, car de couleur noire, un maximum de chaleur . La solution! Arrêtons l’extension des agglomérations, pour en faire devenir des Métropoles. Nous avons en France la chance de posséder de charmants petits villages. Sachons en profiter.

Nous lisons ça et là que changer son chauffage au fioul par un chauffage au bois serait une solution. Faux, d’abord si tout le monde passait à ce mode de chauffage, il n’y aurait pas assez de forêts pour satisfaire la demande. En plus le bois n’est pas une énergie propre, sa combustion rejette des produits hautement cancérigènes.

L’installation de panneaux solaires présentée comme la panacée ne tient pas compte des émissions de CO² pour les construire; sans compter qu’ils sont souvent installés à tord et à travers. Le plus bel exemple est l’installation de ceux du parking de la piscine de l’agglo de Vichy. Orientés vers l’ouest, ils ne fonctionnent correctement que l’après-midi, soit 50% du temps, et encore quand il y a du soleil.

La solution éolienne envisagée dans notre département peu venté est aussi une aberration. Plus de 100 projets sont dans les cartons. Les rendements sont particulièrement bas, il faudrait faire fonctionner une centrale au gaz 90% du temps pour compenser le manque d’électricité. En plus cette énergie est coûteuse pour le consommateur. Une chose est certaine, elle fait la fortune des promoteurs.

La construction d’une voiture électrique entraîne beaucoup de rejets de CO², et cette solution n’est intéressante tant que le courant est d’origine nucléaire, comme en France.

La principale solution se trouve dans les économies réalisées dans l’isolation des bâtiments.

Les Hommes politiques au pouvoir dans le département, n’ayant pas forcément des idées sur la question demandent à la population d’en avoir pour eux. Fort bien. Nous serions satisfaits s’ils nous demandaient notre avis sur l’invasion migratoire actuelle… Là on ne les entend pas !

JP Sigaud

Lien Permanent pour cet article : http://vrbm.poweredbyclear.com/flexshare/vrbm/?p=10486