Juin 09

Les Hautes Alpes, le bouquet.

Lien Permanent pour cet article : http://vrbm.poweredbyclear.com/flexshare/vrbm/?p=12227

Juin 08

Le Territoire de Belfort également…

Lien Permanent pour cet article : http://vrbm.poweredbyclear.com/flexshare/vrbm/?p=12205

Juin 07

En Charente aussi

ISABELLE LASSALLE QUITTE AVEC FRACAS LE RASSEMBLEMENT NATIONAL

Isabelle Lassalle quitte avec fracas le Rassemblement national
Isabelle Lassalle quitte le RN après sept ans de militantisme.

Par charentelibre.fr, publié le 27 avril 2021 à 21h35.

La représentante du RN à Cognac et déléguée départementale du parti, rompt avec la formation de Marine Le Pen dont elle dénonce les méthodes.

Isabelle Lassalle, représentante depuis des années du Rassemblement national à Cognac et déléguée départementale du parti, a décidé de quitter « définitivement » la formation de Marine Le Pen. Sa décision fait suite à la nomination de Caroline Colombier comme tête de liste RN en Charente pour les Régionales. Isabelle Lassalle ne sera donc pas de fait de la bataille des Départementales qu’elle entendait mener sur le canton Cognac-2.D

« J’ai appris cette nomination par la presse, une supercherie, une tromperie que je ne peux pas admettre. Je ne peux pas accepter qu’on traite ainsi les militants et les adhérents charentais du parti en nommant une personne qui n’est même pas du département », dénonce-t-elle. Et de fustiger « un clanisme » qu’elle pensait « naïvement n’être plus d’actualité au RN », rappelant que Caroline Colombier « est la belle-sœur de Jacques Colombier, président du groupe RN à la Région. »


Elle ajoute: « Je savais que je ne serai pas désignée aux Régionales, pas de soucis. Ce qui me heurte c’est de voir une candidate parachutée ainsi, un manque de respect pour les adhérents, un déni de la plus élémentaire démocratie. J’ai toujours été une convaincue, droite, j’ai obéi aveuglément. Aussi, dois-je encore porter l’étendard d’un parti qui prône le localisme, la méritocratie de terrain, la loyauté, et qui n’en appliquerait pas les préceptes? »


C’est donc non pour cette militante qui « part l’esprit libre et tranquille. »

Lien Permanent pour cet article : http://vrbm.poweredbyclear.com/flexshare/vrbm/?p=12104

Juin 06

Dordogne : la sédition départementale du Rassemblement National

Le parachutage d’un girondin pour les élections Régionales et Départementales n’est pas passé auprès des responsables du Rassemblement National de Dordogne. La polémique a enflé, les quatre dissidents ont été démis de leurs fonctions par le parti .Publié le 14/05/2021 à 12h45

Grojard Rodriguez Laflaquière, 3 des 4 frondeurs de Dordogne a avoir été démis de leurs fonctions au RN pour avoir contesté le parachutage d'un Girondin chez eux
Grojard Rodriguez Laflaquière, 3 des 4 frondeurs de Dordogne a avoir été démis de leurs fonctions au RN pour avoir contesté le parachutage d’un Girondin chez eux • © France 3 Périgords – Émilie Bersars & Delphine Roussel-Sax

Parachutage descendu en torche

La guerre a débuté fin avril, lorsque le parti de Marine Le Pen a annoncé que la tête de liste des départementales et régionales en Dordogne serait Jacques Colombier. Conseiller Régional depuis 1986, il fait un candidat idéal. Sauf que l’homme est parachuté depuis la Gironde, il est élu à Mérignac. Il a donc pris potentiellement la place d’un membre du parti local. Pilule d’autant plus difficile à avaler pour le périgourdin Alain Rodriguez qui avait vu sa candidature rejetée quelques semaines auparavant.

Ce parachutage a mis le feu au poudre, suscitant la colère du sus-dit Alain Rodriguez, mais aussi de Patrick Laflaquière, ancien trésorier départemental, de Frédéric Gojard, directeur de campagne, et de Pascale Léger, responsable de la première circonscription de Périgueux. 

Lien Permanent pour cet article : http://vrbm.poweredbyclear.com/flexshare/vrbm/?p=12174

Juin 04

Parachutage: en Charente aussi !

RÉGIONALES: LE RN ASSUME JUSQU’AU BOUT LES PARACHUTAGES

Par charentelibre.fr, publié le 19 mai 2021 à 16h19, modifié à16h52.

Une numéro un venu de Charente-Maritime. Un numéro 2 de Normandie. Le RN parachute jusqu’au bout

Une numéro un belle-sœur de l’ancien leader régional parachutée depuis la Charente-Maritime. Un numéro deux venu de Normandie, où il  a mené la campagne des régionales 2015 pour Debout la France, puis celle des Européennes en 2019 pour le même parti. Et onze militants historiques du FN pour faire le nombre sur la liste, la plupart se présentant aussi aux départementales.

Le RN assume jusqu’au bout sa stratégie de parachutages en Charente aux élections régionales. Exit les anciens élus régionaux, virés en cours de mandat, les ex secrétaires départementaux, virés aussi.

Si Edwige Diaz et Caroline Colombier n’’ont pas présenté publiquement leur liste, elle est désormais entérinée par la préfecture de région. Et donc outre Caroline Colombier en numéro un, la deuxième place est occupée par Nicolas Calbrix.

Un ex de Debout la France, proche de Dupont-Aignan, désormais rallié au RN. Outre les tensions internes au parti d’extrême-droite, le RN assume donc totalement le nomadisme électoral, au détriment du localisme mis en avant dans les discours.En particulier pour les premières places sur les listes. Le RN présente la seule liste à ne pas être 100% charentaise.

Étonnant? On notera qu’au regard des sondages, les deux ou trois premiers de la liste RN intégreront l’assemblée régionale. Et seront donc membres de la commission permanente: une fonction qui s’accompagne d’une indemnité de 2600 euros brut par mois.  Ceci explique peut-être cela.

Lien Permanent pour cet article : http://vrbm.poweredbyclear.com/flexshare/vrbm/?p=12102

Juin 02

Divorce pour cause de parachutages.

Nous avons été démis de nos fonctions de Délégué départemental pour avoir refusé le parachutage du binôme tête de liste dans l’Allier. Le premier est Lyonnais, il n’est connu de personne au Rassemblement national, la deuxième est candidates aux départementales dans la Drôme. C’était déjà le cas depuis 2015 ou un parachuté avait été élu. Encore une fois pour six ans, il n’y aura pas de représentant du RN Bourbonnais au Conseil Régional. C’est un profond mépris de nos électeurs. Le localisme prôné par la tête de liste, n’est pas appliqué pour ces élections en AURA.

Nous avions proposé une liste. Le premier Bourbonnais retenu était troisième dans la sélection de la Commission d’investiture, c’est à dire qu’il n’avait aucune chance d’être élu à l’issue du scrutin de fin juin.

Le découragement a été partagé au niveau de la Fédération, et des binômes se sont retirés des élections départementales.

Ce que l’on peut constater, c’est que les nombreuses années de militantisme, ne sont ni appréciées, ni reconnues. Pour un parti qui prêche le mérite, c’est fort de café. Et ce n’est pas un encouragement pour ceux qui souhaitent s’investir pour l’avenir.

JP Sigaud

PS: Main basse sur l’Auvergne : dans la Haute-Loire le parachuté tête de liste vient de l’Isère, dans le Puy-de-Dôme il vient de la Savoie.

Lien Permanent pour cet article : http://vrbm.poweredbyclear.com/flexshare/vrbm/?p=12106

Mai 31

Merci aux élus qui nous ont soutenu en 2020 aux Sénatoriales

Sénatoriales 2020

Lien Permanent pour cet article : http://vrbm.poweredbyclear.com/flexshare/vrbm/?p=12094

Mai 27

Merci aux Vichyssois et à tout ceux qui nous ont soutenu en 2020 aux élections municipales.

en 2020

Lien Permanent pour cet article : http://vrbm.poweredbyclear.com/flexshare/vrbm/?p=12091

Mai 25

Canton de Lapalisse, Votez RN

Lien Permanent pour cet article : http://vrbm.poweredbyclear.com/flexshare/vrbm/?p=12118

Mai 25

Canton de Dompierre-sur-Besbre votez RN

Lien Permanent pour cet article : http://vrbm.poweredbyclear.com/flexshare/vrbm/?p=12111

Articles plus anciens «